test Ricoh PJ X4340
MODELE Ricoh PJ X4340
TECHNOLOGIE DLP
RESOLUTION 1024 x 768 XGA
FORMAT 4:3
LUMINOSITE 3000 Lumens
CONTRASTE 2200 : 1
RATIO OUVERTURE 0.617 : 1
 

Voir le prix sur AMAZON

En fonction de l’utilisation qu’on recherche, les propriétés à prendre en compte seront très différentes. Bien sûr, le prix reste un critère majeur. Mais le but est ainsi de comprendre quelles sont les caractéristiques du produit, et si elles s’accorderont à l’utilisation que vous attendez. Résolution, format, technologie, poids, etc. Nous verrons donc tous ces éléments point par point, avec leurs atouts et leurs défauts. Voici ainsi le test du Ricoh PJ X4340 afin de vous forger votre propre avis.

Une technologie DLP pour le Ricoh PJ X4340

Il y a deux technos principales qui dominent la vente des projecteurs, le DLP et le LCD. Ricoh a par conséquant opté pour le DLP pour ce PJ X4340. Le DLP une la technologie particulièrement performante en terme de contraste et de luminosité. Techniquement, ce mécanisme est constitué d’une inombrable quantité de miroirs. En fonction de la couleur à envoyer, les miroirs les réfléchissent ou non. De fait les noirs seront d’autant plus noirs, car peu de lumière est émise par le projecteur. A priori cette technologie n’a que des atouts. Cependant, elle pourrait des fois produire des légers bugs d’affichage, des sortes d’arcs en ciel de couleurs, nommés AEC. Ces bugs restent malgré tout très légers. Le DLP est encore la technologie la plus avancée pour les videoprojecteurs à usage privé ou en entreprise.

En terme de résolution, c’est le minimum requis

Pour une tv, la résolution et la dimension restent les principaux critères d’achat, ainsi que le prix évidemment. Concernant un videoprojecteur les facteurs à prendre en compte sont tout de même plus nombreux et plus techniques. Néanmoins, la résolution reste extrêmement importante. Habituellement, le prix et la résolution vont de pair, avec la technologie de diffusion. Le Ricoh PJ X4340 présente donc une résolution de 1024 x 768 XGA pixels. Inutile de tergiverser, ce n’est pas ce qu’on fait de mieux de nos jours. La haute définition n’est pas prise en charge avec ce modèle. Mais c’est également une question de budget, il sera par conséquant plutôt adapté pour une utilisation professionnelle de ppt, mais pas vraiment pour du home-cinema. Si vous désirez regarder des séries dans de bonnes conditions, passez votre chemin et montez en gamme. 
Le format est aussi une notion importante et sera différent selon les types d’utilisations. Ricoh a donc opté pour du 4:3 pour ce PJ X4340. Ces chiffres ont bien sûr une signification, c’est la proportion entre la largeur et la hauteur de l’image diffusée, peu importe la taille de l’image. Pour une base de 4m, l’écran fera 3m de hauteur. Bien que le cinéma ait pendant longtemps tourné dans ce format, ce dernier fut un peu mis de côté au profit du 16/9 particulièrement. C’est donc un format qui est particulièrement adapté aux entreprises, pour les présentations ppt notamment. Rassurez-vous si jamais vous voulez visionner une série, ce format pourra contenir d’autres formats, en ajoutant les fameuses bandes noires en dessous et au dessus de l’écran.

Une luminosité intéressante

Luminosité, contraste, etc. Toutes ces notions à prendre en compte ne sont pas toujours simples à appréhender et à comparer. Les lumens sont une unité de mesure qui servent à mesurer l’intensité de la lumière en sortie du videoprojecteur. Mais cette intensité changera forcément en fonction de la distance entre celui-ci et la surface d’affichage. Grâce à ses 3000 lumens, le Ricoh PJ X4340 a une luminosité tout à fait satisfaisante ! Naturellement la qualité d’image sera meilleure dans une pièce sombre. Mais ses performances lui permettront aussi d’obtenir un bon rendu d’image dans une pièce semi obscure. Comparé à un téléviseur, les noirs vont être nécessairement moins noirs en fonction de la luminosité ambiante. Ce modèle présente par conséquant une luminosité parfaite pour regarder vos films, mais aussi pour des présentations en salle de réunion. 
Il n’y a pas que la luminosité qui compte, les contrastes sont aussi importants pour la qualité de l’image. Cela concerne dans ce cas l’écart d’intensité entre un blanc et un noir. Son contraste est donc de 2200 : 1, ce qui est amplement suffisant. Les marques font parfois la course au contraste pour pousser à l’achat, mais il se rappeler qu’un mur blanc reste systématiquement blanc dès qu’un rayon de lumière arrive.

Un ratio faible pour une plus grande projection

Pour commencer vous vous posez probablement la question de ce qu’est un ratio d’ouverture. C’est la proportion entre la largeur de l’affichage et l’éloignement du projecteur. Mais n’allons pas trop vite en besogne. Effectivement, plus un ratio d’ouverture est important, plus l’ouverture est faible. Avec un ratio de 0.617 : 1, le Ricoh PJ X4340 a donc une très bonne ouverture. C’est particulièrement pratique si vous voulez l’image la plus grande possible mais que vous ne disposez pas d’un énorme recul pour le VP. Pour mieux visualiser, prenez la première valeur, soit 0.617. Si on souhaite mettre l’appareil à 3 mètres de l’écran, on prend cette longueur que l’on divise par le ratio, ce qui vous donne la largeur d’écran de 0.617 m. Le ratio n’est donc pas synonyme de qualité, mais plutôt une question de volume ! Si vous voulez faire le calcul chez vous, voilà la formule : distance / ratio = largeur écran.

Une bonne lampe standard pour le Ricoh PJ X4340

Ce n’est un secret pour personne, les lampes des VP restent primordiales dans le choix du produit. Pour une raison simple, c’est qu’elles s’abiment avec le temps et finissent par lâcher. Cependant pour ce PJ X4340, sa longévitée est approximativement de 3500.0 heures. Même si les technologies Laser et LED proposent des durées de vie plus longues, ça vous laisse tout de même plusieurs années d’utilisation avant d’avoir à la changer.

Connectivité

L’un des derniers facteurs à prendre en compte est la connectivité. Celle-ci déterminera si le PJ X4340 est compatible avec tous vos périphériques. Voyons donc ses connecteurs plus précisément. 
HDMI : L’interface HDMI est maintenant un inconditionnel. C’est une interface numérique audio et video permettant de transférer des fichiers en très haute définition. Son avantage est donc son ergonomie, simple d’utilisation. 
VGA : C’est l’interface video par définition. Le VGA donne la possibilité de transmettre des données en HD, avec de très longs câbles sans perdre en précision. Il reste quasiment sur tous les appareils professionnels. 
USB : Nul besoin de le décrire longuement. L’USB sera spécialement commode lors de présentations powerpoint. Pas besoin de connecter votre ordinateur, une clé conviendra.

Le Ricoh PJ X4340 est un peu bruyant

Certaines personnes délaissent cet aspect, le bruit d’un videoprojecteur peut être déterminant, encore plus pour un home cinema. Vous vous demandez quel bruit fait le Ricoh PJ X4340 ? Il émet 34.0 décibels. À présent il est indispensable de savoir que les db ne représentent pas une valeur linéaire. C’est à dire que pour 3 db de plus, la sensation à l’oreille est doublée. Pour vous donner une idée, les sons du quotidien varient entre 30 et 90 db. Ce videoprojecteur n’est donc pas complètement insonorisé, mais il génère peu de bruit. Idéal pour votre cinéma à domicile, vous ne l’entendrez que lors des passages les plus apaisés d’un film. Songez tout de même à ne pas le poser juste à côté de vos oreilles.

Peu encombrant !

Grâce à ses 8.6 cm de profondeur, 22.0 en largeur, 28.8 en hauteur et en particulier ses 2.8 kg, le Ricoh PJ X4340 est très pratique et mobile ! Les dimensions et le poids sont des avantages certains, car fixer un modèle d’une dizaine de kg devient rapidement une mission d’une demi journée. C’est un plus incontestable !

Récapitulatif

Résolution

75

Luminosité

85

Contraste

85

Bruit

80

Voir le prix sur AMAZON