test Infocus INV30
MODELE Infocus INV30
TECHNOLOGIE DLP
RESOLUTION 1024 x 768 XGA
FORMAT 4:3
LUMINOSITE 3000 Lumens
CONTRASTE 17000 : 1
RATIO OUVERTURE 0.63 : 1
 

Voir le prix sur AMAZON

Le choix d’un videoprojecteur se doit d’être réfléchi. C’est toujours un certain investissement. Et comparé à une tv, les spécificités à prendre en compte sont particulièrement multiples. Résolution, ratio d’ouverture, techno, format, luminosité, contraste, etc. Tous se ressemblent et sont à la fois très différents. Ce qui déterminera le choix est donc le coût et l’utilisation que l’on souhaite avoir. Voici donc notre test du Infocus INV30 afin de vous forger votre propre avis.

Une technologie DLP pour le Infocus INV30

Il existe deux technos différentes qui divisent la vente des videoprojecteurs, le DLP et le LCD. InFocus a donc opté pour le DLP pour ce INV30. Le DLP une la techno vraiment efficace en terme de contraste et de luminosité. D’un point de vue technique, ce mécanisme est composé d’une multitude de miroirs. En fonction de la couleur à envoyer, les miroirs les réfléchissent ou non. De la sorte les noirs sont d’autant plus noirs, car aucune luminosité est émise par le VP. A priori cette techno n’a que des atouts. Néanmoins, elle pourra parfois émettre quelques petits bugs d’affichage, des sortes d’arcs en ciel de couleurs, nommés AEC. Ces bugs demeurent tout de même très légers. Le DLP reste encore la techno la plus avancée concernant les projecteurs à usage privé ou professionnel.

En terme de résolution, c’est le minimum requis

Pour une tv, la résolution et la dimension restent les principaux critères d’achat, avec le prix évidemment. Concernant un projecteur les éléments à prendre en compte sont tout de même plus nombreux et complexes. Néanmoins, la résolution reste extrêmement importante. En général, le prix et la résolution sont liés, avec la techno de diffusion. Le Infocus INV30 propose ainsi une résolution de 1024 x 768 XGA pixels. On ne va pas se mentir, ce n’est pas ce qu’on fait de mieux actuellement. La HD n’est pas supportée sur ce produit. Mais c’est également une question de budget, il est par conséquant plutôt adapté pour une utilisation professionnelle de powerpoint, mais pas vraiment pour du home-cinema. Si vous voulez regarder des films dans de bonnes conditions, augmentez votre budget et changez de gamme de produit. 
Le format est également une notion importante et sera différent selon les types d’utilisations. InFocus a donc opté pour du 4:3 pour ce INV30. Ces nombres ont bien sûr une signification, c’est la ratio entre la largeur et la hauteur de l’image diffusée, peu importe la dimension de l’écran. Pour une base de 4m, votre écran fera 3m de haut. Bien que le septième art ait longtemps filmé dans ce format, il fut un peu mis de côté pour laisser place au 16/9 notamment. C’est donc un format qui est plutôt adapté à la bureautique, pour les présentations powerpoint à titre d’exemple. Rassurez-vous si jamais vous souhaitez regarder une série, ce format pourra contenir d’autres formats, en incluant ces bandeaux noirs en dessous et au dessus de l’écran.

Une luminosité convaincante

Lumens, contraste, etc. La totalité de ces notions à prendre en compte ne sont pas forcément faciles à appréhender et à comparer. Les lumens servent donc à quantifier l’intensité de la lumière à la sortie du VP. Mais cette intensité variera forcément avec la distance entre lui et la surface d’affichage. Avec ses 3000 lumens, le Infocus INV30 a une luminosité tout à fait honorable ! Bien sûr le rendu sera meilleur dans une salle obscure. Mais ses capacités lui permettront aussi d’afficher un bon rendu d’image dans une salle semi obscure. Contrairement à une tv, les noirs seront toujours moins profonds selon la luminosité ambiante. Ce projecteur présente donc une luminosité idéale pour profiter de vos films, mais aussi pour des présentations en salle de réunion. 
La luminosité ne fait pas tout. Elle va de pair avec le taux de contraste. Cette fois encore, les valeurs ne produiront pas les mêmes effets en fonction de l’environnement. Le taux de contraste pour ce modèle est de 17000 : 1, ce qui fait partie de la tranche haute. Quelques projecteurs affichent de meilleurs contrastes, mais ce ne sont que des arguments de vente. Car avec un brin de lumière, un mur blanc reste un mur blanc.

Un ratio faible pour une grande image

Dans un premier temps vous vous demandez probablement ce qu’est un ratio d’ouverture. C’est la proportion entre la largeur de la projection et l’éloignement du projecteur. Mais ne nous laissons pas avoir par les apparences. En effet, plus un ratio d’ouverture est élevé, plus l’ouverture est basse. Grâce à un ratio de 0.63 : 1, le Infocus INV30 a donc une très bonne ouverture. C’est particulièrement avantageux si vous désirez l’image la plus grande possible mais que vous ne disposez pas d’un énorme recul pour votre videoprojecteur. Faisons une mise en situation, prenons la première valeur, soit 0.63. Si on veut placer l’appareil à 3 mètres de l’écran, on prend cette mesure divisée par le ratio, ce qui vous donne la largeur d’écran de 0.63 m. Le ratio n’est donc pas un gage de qualité, c’est plutôt une question de volume ! Si vous souhaitez calculer le recul vous même, voilà la formule : distance / ratio = largeur écran. 
La correction trapézoïdale, quant à elle, est un élément qui pourra déterminer la position du videoprojecteur. Ce dernier se situe peu souvent en face du milieu de l’écran de sorte à ne pas nuire à la visibilité. De la sorte, il existe régulièrement un coefficient d’orientation de la diffusion, corrigée numériquement. En ce qui concerne le Infocus INV30, son angle de 40.0 degrés est très bon. Ça vous permettra sans difficulté de positionner votre projecteur pratiquement ou vous voulez.

Une bonne lampe classique pour le Infocus INV30

On le sait, les lampes des projecteurs sont très importantes dans le choix du produit. La raison est simple, c’est que ces dernières se détériorent et finissent par lâcher. Cependant pour ce INV30, la durée de vie est estimée à 6500.0 heures. Même si les technologies Laser et LED affichent une plus grande longévité, il vous reste malgré tout quelques années d’utilisation avant de devoir la remplacer.

Connectivité

Un des derniers points à considérer est la connectivité. Celle-ci pourra déterminer si le INV30 est compatible avec tous vos périphériques. Voyons maintenant ses interfaces plus en détail. 
HDMI : L’interface HDMI est maintenant un inconditionnel. C’est une interface numérique audio et video qui permet de transférer des médias en Ultra HD. Son avantage est certainement son ergonomie, facile d’utilisation. 
VGA : C’est l’interface video par excellence. Le VGA donne la possibilité de transférer des données en Haute Définition, avec de très longs câbles sans perdre en précision. Il est omniprésent sur les appareils professionnels.

Le Infocus INV30 est assez bruyant

Vous vous demandez peut-être quel bruit fait le Infocus INV30. Mais un nombre donné en décibel ne vous aidera pas à mieux savoir. Les db possèdent une particularité, c’est que le volume à l’écoute et le nombre de décibels ne sont pas proportionnels. C’est à dire que pour le double de bruit, la croissance sera approximativement de 3décibels. Grâce à ses 38.0 décibels, ce modèle est quand même bruyant. Par exemple, un restaurant bruyant génère environ 80 db, et le niveau sonore minimum dans une journée ne passe que très rarement sous les 30. Autant dire qu’il s’entendra légèrement, d’autant plus dans les moments calmes d’un film. Il suffit alors de le mettre loin de de votre fauteuil.

Peu encombrant !

Avec ses 41.3 cm de profondeur, 33.0 en largeur, 14.6 en hauteur et en particulier ses 2.6 kg, le Infocus INV30 est plutôt pratique et mobile ! La taille et le poids sont des avantages certains, car fixer un appareil de 10 kg devient vite une mission d’une demi journée. C’est toujours ça en plus !

Récapitulatif

Résolution

75

Luminosité

85

Contraste

95

Bruit

90

Voir le prix sur AMAZON