test Optoma UHD40
MODELE Optoma UHD40
TECHNOLOGIE DLP
RESOLUTION 3840 x 2160 4K UHD
FORMAT 16:9
LUMINOSITE 2400 Lumens
CONTRASTE 500000 : 1
RATIO OUVERTURE 1.21-1.59 : 1
 

Voir le prix sur AMAZON

L’achat d’un videoprojecteur se réfléchit. C’est toujours un certain investissement. Et contrairement à une tv, les caractéristiques à prendre en compte sont vraiment très nombreuses. Résolution, optique, technologie, format, luminosité, contraste, etc. La plupart se ressemblent et sont en même temps assez différents. Ce qui déterminera le choix est donc le prix et l’usage que l’on souhaite avoir. Voilà donc notre test du Optoma UHD40 afin de vous faire un avis personnel.

Une technologie DLP pour le Optoma UHD40

Il existe deux technos principales qui divisent le marché des projecteurs, le DLP et le LCD. Optoma a par conséquant misé sur le DLP pour ce UHD40. Le DLP une la techno vraiment efficace en terme de contraste et de luminosité. Techniquement, ce mécanisme est composé d’une inombrable quantité de miroirs. En fonction de la couleur à envoyer, les miroirs les réfléchissent ou non. De la sorte les noirs seront d’autant plus noirs, car aucune lumière est produite par le VP. A priori cette techno n’a que des atouts. Cependant, elle peut quelquefois produire quelques petits bugs d’affichage, des effets en arcs en ciel, appelés AEC. Ces bugs restent malgré tout extrêmement légers. Le DLP est encore la techno la plus poussée pour les projecteurs à usage privé ou en entreprise.

Concernant la résolution : c’est ce qu’on fait de mieux

Comme pour les tv, la résolution reste un critère d’achat très importants. Et très souvent, la résolution et la techno utilisée seront les facteurs qui détermineront le prix. Le Optoma UHD40 détient donc une résolution de 3840 x 2160 4K UHD, aussi appelé 4k. Pas besoin de tergiverser, aujourd’hui l’ultra HD la résolution la plus poussée. A titre de comparaison, il produit à peu près cent fois plus de pixels que du HD basique. Vous allez donc savourer vos films et séries préférés dans la qualité d’image la plus avancée. Cette définition vous donnera la possibilité de vous approcher de l’écran. Ainsi, il est idéal pour le home cinema, avec une immersion intacte et garantie. 
Le format est aussi une notion importante et varie selon les types d’utilisations. Optoma a ainsi misé sur du 16:9ème pour ce UHD40. Indéniablement, c’est le format le plus utilisé actuellement. La plupart des films sont tournés dans ce format depuis vingt ans. Si vous désirez savoir ce qu’il signifie, c’est juste le rapport entre la largeur et la hauteur de l’image. Ce projecteur est donc indéniablement axé multimédia. Que ça soit pour les films, les séries ou les jeux videos. Bien sûr il saura supporter d’autres formats de manière numérique, mais son réel atout est le 16/9ème.

Une luminosité intéressante

Lumens, contraste, etc. Toutes ces valeurs à prendre en compte ne sont pas toujours simples à appréhender et à confronter. Les lumens servent donc à mesurer l’intensité de la lumière en sortie du videoprojecteur. Néanmoins cette intensité variera inévitablement en fonction de la distance entre lui et la surface d’affichage. Grâce à ses 2400 lumens, le Optoma UHD40 a une bonne luminosité ! Évidemment la qualité d’image sera meilleure dans une pièce obscure. Mais ses capacités lui permettront aussi d’avoir un bon rendu d’image dans une pièce semi obscure. Contrairement à un téléviseur, les noirs seront toujours moins profonds selon la luminosité de la pièce. Ce videoprojecteur présente par conséquant une luminosité parfaite pour profiter de vos films, mais aussi pour des ppt en salle de réunion. 
La luminosité n’est pas maître mot. Elle va de pair avec le taux de contraste. Cette fois encore, les valeurs ne produiront pas les mêmes conséquences selon l’environnement. Le taux de contraste sur ce modèle est de 500000 : 1, on ne fera pas mieux en terme de rendu. Certains produits offrent de meilleurs contrastes, mais ce ne sont que des arguments de vente. Car avec un brin de lumière, un mur blanc reste un mur blanc.

Un ratio faible pour une plus grande projection

Dans un premier temps vous vous demandez sans doute ce qu’est un ratio d’ouverture. C’est la proportion entre la largeur de l’affichage et l’éloignement du vidéoprojecteur. Mais ne nous fions pas aux apparences. En réalité, plus un ratio d’ouverture est important, plus l’ouverture est basse. Avec un ratio de 1.21-1.59 : 1, le Optoma UHD40 a par conséquant une très bonne ouverture. C’est donc pratique si vous souhaitez l’image la plus grande possible mais que vous n’avez pas énormément de recul pour votre videoprojecteur. Pour mieux visualiser, prenez la première valeur, soit 1.21. Si jamais on souhaite placer le projecteur à 3 mètres de la surface de projection, on prend cette mesure que l’on divise par le ratio, ce qui vous donne la largeur d’affichage de 1.21 m. Le ratio n’est donc pas un gage de qualité, mais plutôt une question de place ! Si vous souhaitez calculer le recul vous même, voici la formule : distance / ratio = largeur écran. 
Le UHD40 propose le shift. C’est une techno particulièrement utile. Quand vous projetez une image vers le haut, l’image ne sera plus rectangulaire. Le shift permet de réaxer optiquement ce problème de paralax. Evidemment c’est un dysfonctionnement qui concerne essentiellement le shift vertical, bien que l’horizontal soit intéressant. D’ailleurs, le UHD40 l’a parfaitement compris avec ses -10% verticalement et pas de correction en horizontal.

Une bonne lampe standard pour le Optoma UHD40

On le sait, les lampes des VP sont très importantes dans le choix du modèle. La raison est simple, c’est que ces dernières se détériorent et finissent par lâcher. Mais pour ce UHD40, la durée de vie est estimée à 4000.0 heures. Bien que les technologies Laser et LED proposent des durées de vie plus longues, ça laisse tout de même plusieurs années de visionnage avant de devoir la changer.

Connectivité

Un des derniers facteurs à considérer est la connectivité. Celle-ci déterminera si le UHD40 est adapté à vos appareils. Voyons maintenant ses interfaces plus en détail. 
HDMI : L’interface HDMI est maintenant un standard. C’est une interface numérique audio et video permettant de transférer des médias en très haute définition. Son atout est certainement le tout en un, facile à utiliser. 
VGA : C’est l’interface video par définition. Il donne la possibilité de transférer des données en HD, avec des câbles d’une dizaine de mètres sans perdre en précision. Il reste quasiment sur tous les appareils professionnels. 
USB : Inutile de le présenter. L’USB sera spécialement pratique pour les présentations powerpoint. Pas besoin de brancher votre ordinateur, une clé fonctionnera.

Le Optoma UHD40 est peu bruyant

Vous vous demandez sans doute quel bruit fait le Optoma UHD40. Mais un nombre donné en décibel ne sera d’aucune aide sans comparaison. Les décibels possèdent une caractéristique, c’est que le volume perçu et le nombre de décibels ne sont pas proportionnels. C’est à dire que pour le double de bruit, l’augmentation sera d’environ 3décibels. Avec ses 25.0 décibels, ce modèle n’est vraiment pas bruyant. A titre de comparaison, un café bruyant émet environ 80 décibels, et dans une journée le niveau sonore minimum est approximatif de 30 db. Concernant le bruit, il est au top !

Des dimensions standard

Grâce à ses 28.1 cm de profondeur, 39.2 en largeur, 11.8 en hauteur et surtout ses 5.22 kg, le Optoma UHD40 est tout à fait dans la norme. Ni très mobile, ni un poids lourd. Il est ainsi relativement simple à transporter ou fixer, mais vous ne le transporterez pas non plus quotidiennement.

Récapitulatif

Résolution

95

Luminosité

85

Contraste

95

Bruit

70

Voir le prix sur AMAZON

Caractéristiques complémentaires du Optoma UHD40

 
Enceinte intégrée : Très utile pour les nomades. Un écran, un ordinateur et vous devez profiter des contenus avec du son. Cette enceinte ne remplacera jamais la qualité d’un vrai système son, mais c’est tout de même très commode.