test Hitachi CP-DH300
MODELE Hitachi CP-DH300
TECHNOLOGIE DLP
RESOLUTION 1920 x 1080 Full HD
FORMAT 16:9
LUMINOSITE 3000 Lumens
CONTRASTE 2000 : 1
RATIO OUVERTURE 1.15-1.5 : 1
 

Voir le prix sur AMAZON

Selon l’utilisation qu’on recherche, les caractéristiques à considérer vont varier. Bien entendu, le prix reste un critère majeur. Mais l’objectif est donc de comprendre quelles sont les caractéristiques du produit, et si elles correspondent à l’utilisation que vous désirez. Résolution, format, technologie, poids, etc. Nous verrons donc tous ces éléments point par point, en considérant leurs avantages et inconvénients. Voilà donc notre test du Hitachi CP-DH300 de manière à vous forger votre propre avis.

Une technologie DLP pour le Hitachi CP-DH300

Il existe deux technos majeures qui dominent la vente des videoprojecteurs, le DLP et le LCD. Hitachi a par conséquant opté pour le DLP pour ce CP-DH300. Le DLP une la techno vraiment performante en terme de contraste et de luminosité. Techniquement, ce mécanisme est constitué d’une inombrable quantité de miroirs. En fonction de la couleur à envoyer, les miroirs les réfléchissent ou non. De fait les noirs seront plus profonds, car peu de luminosité est émise par le VP. On pourrait penser que cette techno n’a que des atouts. Cependant, elle peut parfois émettre quelques petits bugs d’affichage, des sortes d’arcs en ciel, appelés AEC. Ces bugs demeurent malgré tout très légers. Le DLP est pour l’instant la techno la plus avancée pour les videoprojecteurs à usage privé ou en entreprise.

Une excellente résolution d’image

Comme pour les tv, la résolution est un critère d’achat parmi les plus importants importants. Et dans la majeure des cas, la résolution et la technologie vont être les facteurs qui définiront le prix. Bien évidemment ce n’est pas aussi facile, les élements à considérer sont un peu plus nombreux. Le Hitachi CP-DH300 présente ainsi une résolution de 1920 x 1080 Full HD. C’est ce qu’on appelle aussi le full HD. Autant dire que la qualité d’image est formidable. Bien que la résolution ne soit pas l’unique paramètre à considérer, vous pouvez être sûr que l’image sera extrêmement détaillée. Il faut considérer la dimension de l’écran. Plus l’écran sera grand, moins la qualité sera précise. Il faut par conséquant trouver la bonne distance en fonction de la dimension de l’écran, mais nous aborderons ça plus tard. 
Le format est également une notion importante et sera différent en fonction des types d’utilisations. Hitachi a donc opté pour du 16:9ème pour ce CP-DH300. Incontestablement, c’est le format le plus répandu actuellement. La plupart des films sont tournés dans ce format depuis vingt ans. Pour assimiler ce qu’il signifie, c’est tout simplement le rapport entre la largeur et la hauteur de l’image. Ce videoprojecteur est donc clairement orienté multimédia. Que ça soit pour les films, les séries ou les jeux videos. Bien sûr il peut supporter différents formats de manière numérique, mais son réel atout reste le 16/9ème.

Une luminosité intéressante

Lumens, contraste, etc. Toutes ces notions à prendre en compte ne sont pas toujours simples à appréhender et à comparer. Les lumens servent donc à mesurer l’intensité de la lumière en sortie du videoprojecteur. Néanmoins cette intensité variera inévitablement en fonction de la distance entre ce dernier et la surface d’affichage. Grâce à ses 3000 lumens, le Hitachi CP-DH300 a une luminosité tout à fait satisfaisante ! Évidemment le rendu sera meilleur dans une pièce obscure. Mais ses capacités lui permettront aussi d’avoir un bon rendu d’image dans une pièce semi obscure. Contrairement à un téléviseur, les noirs vont être nécessairement moins profonds selon la luminosité ambiante. Ce modèle offre donc une luminosité idéale pour savourer vos films, mais aussi pour des ppt en salle de réunion. 
Il n’y a pas que la luminosité qui compte, les contrastes sont aussi essentiels pour la qualité de l’image. Cela quantifie cette fois-ci l’écart d’intensité entre les noirs et les blancs. Son contraste est donc de 2000 : 1, ce qui est absolument convenable. Les constructeurs utilisent le contraste comme argument de vente, mais il ne faut pas oublier qu’un mur blanc sera forcément blanc avec un peu de lumière environnante.

Un ratio faible pour une plus grande projection

Avant tout vous vous demandez peut-être ce qu’est un ratio d’ouverture. C’est donc la proportion entre la largeur de la projection et la distance du vidéoprojecteur. Mais n’allons pas trop vite en besogne. Effectivement, plus un ratio d’ouverture est important, plus l’ouverture sera faible. Grâce à un ratio de 1.15-1.5 : 1, le Hitachi CP-DH300 a donc une très bonne ouverture. C’est particulièrement pratique si vous désirez avoir une grande image mais que vous n’avez pas énormément de recul pour placer le projecteur. Faisons une mise en situation, prenons la première valeur, soit 1.15. Si jamais on veut placer le projecteur à trois mètres de l’écran, on prend cette mesure que l’on divise par le ratio, ce qui donne la largeur d’écran de 1.15 m. Le ratio n’est donc pas un gage de qualité, c’est plutôt une question de place ! Si vous voulez calculer le recul vous même, voilà la formule : distance / ratio = largeur écran.

Une bonne lampe standard pour le Hitachi CP-DH300

Ce n’est pas un secret, les lampes des projecteurs sont très importantes dans l’achat du produit. La raison est évidente, c’est qu’elles s’usent et se cassent un jour ou l’autre. Cependant pour ce CP-DH300, sa longévitée est environ de 4000.0 heures. Bien que les technologies Laser et LED affichent une plus grande longévité, ça laisse malgré tout quelques années de visionnage avant d’avoir à la changer.

Quelle lampe pour mon Hitachi CP-DH300 ?

La lampe est donc importante à considérer dans le budget. Si vous souhaitez vous renseigner et connaître le modèle présent sur ce videoprojecteur, voici sa ref : DT01463S.

Voir la lampe sur AMAZON

 

Connectivité

Un des derniers élements à prendre en compte est la connectivité. Celle-ci déterminera si le CP-DH300 est compatible avec la totalité de vos appareils. Regardons donc ses interfaces plus précisément. 
HDMI : Le port HDMI est devenue un standard. C’est une interface numérique audio et video qui donne la possibilité de lire des fichiers en Ultra HD. Son avantage est donc le tout en un, simple à utiliser. 
VGA : C’est l’interface video par excellence. Il permet de transmettre des signaux en Haute Définition, avec des câbles d’une dizaine de mètres sans perte de précision. Il est pratiquement sur tous les appareils professionnels. 
USB : Pas besoin de le présenter. L’USB sera particulièrement pratique lors de présentations ppt. Une clé usb suffira, sans avoir à brancher votre pc.

Le Hitachi CP-DH300 est un peu bruyant

Certaines personnes oublient cette notion, le bruit d’un videoprojecteur compte énormément, notamment pour un home cinema. Vous vous demandez quel bruit fait le Hitachi CP-DH300 ? Il génère 34.0 décibels. Dorénavant il est indispensable de savoir que les db n’évoluent pas de manière linéaire. Ce qui signifie que pour 3 db de plus, la perception auditive sera deux fois plus forte. Pour vous donner une idée, les bruits du quotidien sont compris entre 30 et 90 décibels. Ce modèle n’est donc pas complètement insonorisé, mais il émet très peu de nuisance sonore. Parfait pour le homecinema, vous ne l’entendrez que lors des moments les plus apaisés d’un film. Pensez malgré tout à ne pas le positionner juste à côté de vos oreilles.

Pas très encombrant !

Grâce à ses 22.3 cm de profondeur, 26.5 en largeur, 8.15 en hauteur et particulièrement ses 2.2 kg, le Hitachi CP-DH300 est très pratique et mobile ! La taille et le poids sont des avantages certains, du fait que fixer un appareil de 10 kg devient vite un parcours du combattant. C’est un plus incontestable !

Récapitulatif

Résolution

90

Luminosité

85

Contraste

85

Bruit

80

Voir le prix sur AMAZON

Caractéristiques complémentaires du Hitachi CP-DH300

 
Enceinte intégrée : Très utile pour les nomades. Un écran, un ordinateur et vous devez projeter des contenus avec du son. Cette enceinte ne remplacera pas la qualité d’un vrai système son, mais c’est tout de même très utile.