test Eiki EK-400X
MODELE Eiki EK-400X
TECHNOLOGIE DLP
RESOLUTION 1024 x 768 XGA
FORMAT 4:3
LUMINOSITE 5500 Lumens
CONTRASTE 2200 : 1
RATIO OUVERTURE 1.43-2.14 : 1
 

Voir le prix sur AMAZON

Selon l’usage qu’on attend, les propriétés à considérer seront très différentes. Naturellement, le coût reste un des premiers critères. Mais l’objectif est donc de saisir quelles sont les propriétés du produit, et si elles conviennent à l’usage que vous désirez. Résolution, format, technologie, poids, etc. Nous verrons ainsi l’ensemble de ces facteurs point par point, en considérant leurs atouts et leurs défauts. Voici donc le test du Eiki EK-400X de manière à vous faire votre propre avis.

Une technologie DLP pour le Eiki EK-400X

Il existe deux technos principales qui divisent le marché des projecteurs, le DLP et le LCD. EIKI a par conséquant opté pour le DLP pour ce EK-400X. Le DLP une la techno vraiment efficace en terme de contraste et de luminosité. D’un point de vue technique, ce mécanisme est composé d’une multitude de miroirs. Selon la couleur à envoyer, les miroirs les réfléchissent ou non. Ainsi les noirs sont plus profonds, car aucune lumière est émise par le vidéoprojecteur. A priori cette techno n’a que des atouts. Cependant, elle peut quelquefois produire quelques petits bugs d’affichage, des sortes d’arcs en ciel de couleurs, appelés AEC. Ces bugs restent néanmoins très légers. Le DLP reste encore la techno la plus poussée pour les videoprojecteurs à usage privé ou en entreprise.

Une résolution plutôt entrée de gamme

Pour un téléviseur, la résolution et la dimension restent les principaux critères d’achat, ainsi que le prix bien entendu. Concernant un videoprojecteur les facteurs à considérer sont légèrement plus nombreux et complexes. Pourtant, la résolution est très importante. En général, le prix et la résolution vont de pair, avec la techno de projection. Le Eiki EK-400X présente ainsi une résolution de 1024 x 768 XGA pixels. Inutile de tergiverser, ce n’est pas ce qu’il existe de mieux de nos jours. La haute définition n’est pas supportée avec ce modèle. Dans ce budget, il sera par conséquant plutôt adapté pour une utilisation professionnelle de powerpoint, mais pas vraiment pour du home-cinema. Si vous désirez regarder des séries avec une excellente qualité d’image, passez votre chemin et changez de gamme de produit. 
Le format est également une notion importante et sera différent en fonction des usages. EIKI a alors opté pour du 4:3 pour ce EK-400X. Ces nombres ne sont pas choisis au hasard, c’est la ratio entre la largeur et la hauteur de l’image, peu importe la taille de l’image. Pour une base de 4m, l’image fera 3m de haut. Bien que le cinéma ait longtemps filmé dans ce format, ce dernier a été un peu mis de côté au profit du 16/9 particulièrement. C’est donc un format qui est particulièrement approprié aux entreprises, pour les présentations powerpoint par exemple. Rassurez-vous si jamais vous désirez visionner une série, ce format peut inclure d’autres formats, en ajoutant ces bandes noires en dessous et au dessus de l’écran.

Une luminosité intense !

Voila donc un autre point qui n’est pas toujours simple à comprendre tant les valeurs peuvent varier. A titre informatif, le lumens est une unité de valeur qui sert à quantifier l’intensité lumineuse. Avec ses 5500 lumens, le Eiki EK-400X fait partie de la tranche haute et produit une luminosité largement suffisante pour tout type d’utilisation. Lors de projections en pleine journée avec les rideaux fermés, l’image sera toujours très bonne. Avec malgré tout les noirs légèrement délavés, mais aucun projecteur ne saura y échapper. Il faut comprendre que l’intensité lumineuse change en fonction de la distance entre le projecteur et la surface de diffusion. Dans une pièce obscure, l’image sera parfaitement harmonieuse. En semi-obscur, Il faudra faire attention à ne pas le placer trop loin, voilà tout. 
Outre la luminosité, les contrastes sont aussi essentiels pour le rendu de l’affichage. Cela concerne dans ce cas la différence d’intensité entre un blanc et un noir. Son contraste est ainsi de 2200 : 1, ce qui est tout à fait convenable. Les constructeurs utilisent le contraste pour pousser à l’achat, mais il se rappeler qu’un mur blanc reste forcément blanc dès qu’un rayon de lumière passe.

Un ratio faible pour une grande image

Tout d’abord vous vous demandez peut-être ce qu’est un ratio d’ouverture. C’est la proportion qu’il y a entre la largeur de l’affichage et la distance du projecteur. Mais ne nous fions pas aux apparences. Effectivement, plus un ratio d’ouverture est important, plus l’ouverture sera faible. Avec un ratio de 1.43-2.14 : 1, le Eiki EK-400X a donc une très bonne ouverture. C’est particulièrement pratique si vous voulez avoir une grande image mais que vous ne disposez pas d’un énorme recul pour votre videoprojecteur. Pour vous donner une idée, prenez la première valeur, soit 1.43. Si jamais on veut placer l’appareil à 3 mètres de l’écran, on a cette longueur divisée par le ratio, ce qui donne la largeur d’écran de 1.43 m. Le ratio n’est donc pas synonyme de qualité, mais plutôt une question de place ! Si vous voulez calculer le recul vous même, voilà la formule : distance / ratio = largeur écran.

Une bonne lampe standard pour le Eiki EK-400X

Ce n’est un secret pour personne, les lampes des VP restent très importantes dans le choix du modèle. Pour une raison évidente, c’est que celles-ci s’abiment avec le temps et se cassent un jour ou l’autre. Mais pour ce EK-400X, sa longévitée est approximativement de 3000.0 heures. Même si les technologies Laser et LED possèdent des durées de vie plus longues, ça vous laisse tout de même quelques années de visionnage avant d’avoir à la changer.

Connectivité

L’un des derniers points à prendre en compte est la connectivité. Celle-ci déterminera si le EK-400X est adapté à tous vos appareils. Regardons donc ses connecteurs plus en détail. 
HDMI : L’interface HDMI est maintenant un inconditionnel. C’est une interface numérique audio et video qui permet de lire des fichiers en très haute définition. Son avantage est certainement son ergonomie, simple d’utilisation. 
VGA : C’est l’interface video par définition. Il est un bon moyen de transmettre des signaux en Haute Définition, avec des câbles d’une dizaine de mètres sans perte de qualité. Il reste quasiment sur tous les appareils professionnels.

Le Eiki EK-400X est assez bruyant

Vous vous demandez probablement quel bruit fait le Eiki EK-400X. Mais une valeur affichée en db ne vous aidera pas à mieux comprendre. Les décibels possèdent une caractéristique, c’est que la sensation de volume n’évolue pas de façon linéaire. Autant dire que pour un volume doublé, la croissance sera approximativement de 3db. Avec ses 38.0 décibels, ce modèle est quand même bruyant. Par exemple, un café bruyant produit environ 80 décibels, et dans une journée le niveau sonore minimum est d’environ 30 db. Autant dire qu’il s’entendra qu’un peu, d’autant plus dans les moments calmes d’un film. Il suffit alors de le positionner à distance de votre fauteuil.

Un encombrement dans la norme

Grâce à ses 26.76 cm de profondeur, 12.08 en largeur, 33.4 en hauteur et surtout ses 3.8 kg, le Eiki EK-400X est tout à fait dans la norme. Ni très mobile, ni un poids lourd. Il est donc assez simple à bouger ou fixer, mais vous ne le transporterez pas non plus au quotidien.

Récapitulatif

Résolution

75

Luminosité

95

Contraste

85

Bruit

90

Voir le prix sur AMAZON

Caractéristiques complémentaires du Eiki EK-400X

 
Enceinte intégrée : Très pratique pour les petites conférences. Un écran, un ordinateur et vous allez pouvoir projeter des contenus avec le son. Cette enceinte ne remplacera pas la qualité d’un véritable système son, mais cela reste commode.