MT : Papystreaming : Une plateforme bloquée sur les moteurs de recherche

MD : Papystreaming : Les amateurs de streaming sont déçus de cette loi qui interdit à de nombreuses plateformes de proposer des films et des séries.

Le streaming de séries ou de films permet le visionnage de ses programmes favoris sans pour autant se rendre au cinéma. Avec des accès à des films de Netflix ou d’Amazone Prime ainsi que les dernières sorties du box-office, la loi a décidé d’agir. En effet, certaines plateformes de téléchargement et de visionnage de films et séries ont été bannis des moteurs de recherche. Voyons les raisons de cela ici !

Le principal intérêt des sites de streaming de films gratuits

Tout site de streaming permet d’accéder à de nouveaux films, des séries TV, des dessins animés, des mangas, des documentaires en illimité et en qualité HD. Si les sites de films payants comme Netflix, OCS ou Amazon Prime Video sont tout à fait légaux, regarder des films sur des sites de streaming vidéo est une démarche totalement illégale.

En effet de nombreuses plateformes comme Papystreaming, Full-Serie, Filmz, DPS Streaming, Streamcomplet, Voir Films Series ou Serie-Streaming sont dans le viseur de l’Association de lutte contre le piratage audiovisuel.

Quels sont les risques à visionner des vidéos sur des sites illégaux ?

En soi, il faut savoir que la technologie du streaming hd vf ou vost, est totalement légale. Il y a un souci lorsque les contenus que l’on regarde sont protégés par des droits d’auteur. Si le film ou la série n’est pas mis en ligne par son propriétaire, alors le visionnage est illégal.

Pourtant si l’on se réfère à la jurisprundence, il n’y a pas encore de sanctions en ce qui concerne le visionnage de streaming illégal. Le risque est plutôt centré vers la personne qui va publier la vidéo. Mais il faut préciser qu’avec la loi Hadopi, le streaming entre dans la liste des modes de piratage.

Regarder des films et des séries en streaming de façon illégale peut constituer un délit. Car lorsqu’on lance la vidéo, cela va engendrer un téléchargement dans le cache de notre PC. Cela est considéré comme une reproduction partielle de l’œuvre et peut être considéré comme un délit. L’internaute peut donc en être coupable. Si la reproduction est temporaire, la preuve est assez complexe à fournir et l’internaute ne peut pas être poursuivi pour avoir regardé des vidéos illégalement.

Afin protéger les droits d’auteur donc, le gouvernement français a mis en place une liste noire des sites de streaming considérés comme illégaux.

Une fermeture massive de tous les sites illégaux

Selon ce qui a été dit par Torrent Freak, l’ALPA ou l’Association de Lutte contre le Piratage Audiovisuel, a dénombré l’accès illicite par téléchargement en torrent de milliers d’œuvres cinématographiques sur YTS. On recense un peu plus de 4500 derniers films et séries, accessibles de la même façon sur de nombreux domaines de la plateforme de streaming pirate EZTV.

Le site Allostream ou encore DPS Stream recense aussi de nombreux films, des émissions de télévision ainsi que des séries en disponibilité illégale.

Si l’une des plateformes de films en streaming ci-dessus venaient à s’installer sur de nouveaux noms de domaine, une action judiciaire peut être entamée.

Cette action est permise par l’Arcom ou Autorité de régulation des communications audiovisuelles et numériques. Il s’agit d’un organisme qui punit le piratage et qui résulte d’une fusion entre Hadopi et le CSA. Cette autorité met à disposition une liste noire de tous les sites illégaux pour regarder des films.

Sauvegarder l’intérêt de tout un chacun

Afin de décider des mesures à prendre en ce qui concerne ces sites de téléchargement, les juges ont mis en avant la protection des droits de propriété intellectuelle, les droits d’auteur, la liberté d’entreprise de tous les fournisseurs d’accès ou encore les droits principaux de leurs clients.