Les caméras de surveillance sur les lieux de travail aident à protéger les entreprises contre le vol et d’autres problèmes de sécurité. Cependant, vous vous demandez peut-être si ces caméras de sécurité de bureau constituent une atteinte à la vie privée des employés ou si elles provoquent des problèmes de légalité en France, au Royaume-Uni, au Canada, et dans d’autres pays.

Utilisations légales des caméras en milieu de travail

Avant de procéder à l’installation des caméras de bureau, il est important de vous assurer que vous comprenez bien les aspects juridiques de la surveillance au bureau. Si vous avez l’intention d’espionner des employés en milieu de travail à l’aide de caméras de surveillance, vous devez avoir une raison légitime de le faire. Dans ce cas, les caméras au travail ne constituent pas une atteinte à la vie privée.

Voici des exemples de raisons légitimes d’utiliser des caméras sur le lieu de travail dans la plupart des États, qui ne violent pas les droits des employés :

Surveiller ce que font les employés pendant qu’ils sont au travail

Par exemple, si vous croyez que vos employés n’accomplissent pas des tâches liées au travail ou se livrent à un comportement illégal qui pourrait avoir des répercussions sur votre entreprise, vos clients ou vos employés eux-mêmes (consommation d’alcool au travail, consommation de drogues illicites ou autres comportements dangereux et imprudents), dans la plupart des États, l’utilisation de caméras vidéo au travail serait considérée légale.

Prévenir le vol interne au bureau

Si vous pensez que le vol interne est un problème, vous seriez en mesure d’utiliser des caméras de sécurité de bureau pour surveiller vos employés dans la plupart des États. Par exemple, si vous soupçonnez que des travailleurs volent des marchandises ou manipulent des horloges, les caméras de sécurité du bureau pourraient être utilisées légalement pour surveiller vos employés, tant que votre État le juge légal. Les vidéos enregistrées par des caméras sur le lieu de travail peuvent être utilisées comme preuve d’un vol interne.

Protégez votre bureau contre le vol ou le cambriolage externe

Si vous croyez que des clients ont volé des biens, il est légal d’utiliser des caméras de surveillance au bureau pour surveiller votre entreprise et vos clients afin de s’assurer qu’il n’y a pas de vol et, le cas échéant, pour attraper des clients qui vous volent, même la nuit. Les caméras de sécurité de vision nocturne pour le bureau sont votre meilleur choix.

Sécurisez vos employés et vos clients

Si la sécurité est un problème pour vous, vos employés et vos clients, par exemple, s’il y a eu effraction ou si quelqu’un a été harcelé dans votre entreprise, la plupart des États vous permettront légalement d’utiliser la vidéosurveillance pour protéger et garantir la sécurité de toute personne qui pourrait être menacée par des actes criminels.

Utilisation illégale de caméras au bureau

Dans la plupart des États, l’utilisation de caméras de surveillance vidéo sur le lieu de travail est jugée illégale dans certains domaines, y compris les domaines où une atteinte raisonnable à la vie privée est possible. Ces aires comprennent habituellement les toilettes, les vestiaires, les salles de pause et les salons des employés, ou tout autre endroit où la vie privée de l’employé peut être compromise.



Il existe également des lois concernant la vidéosurveillance dans les bureaux et autres lieux de travail qui protègent les consommateurs. Par exemple, la plupart des États ont des lois qui limitent la façon dont une entreprise peut utiliser les renseignements personnels d’un client ou qui obligent les propriétaires d’entreprises à préserver la confidentialité de leurs clients, comme le partage des numéros de sécurité sociale et des renseignements médicaux.

Les lois concernant l’utilisation de caméras sur le lieu de travail ne sont pas précisées en détail dans tous les États, ce qui peut rendre difficile de déterminer exactement quel type d’enregistrement est considéré comme légal et ce qui ne l’est pas. Si votre entreprise est située dans un état qui n’autorise pas ou n’interdit pas spécifiquement l’utilisation de caméras wifi de sécurité pour la sécurité au bureau, il y a des chances que vous ayez des problèmes juridiques, si un employé dépose une réclamation.



Afin de déterminer si la vie privée d’un employé a été violée, un tribunal se penchera sur deux éléments clés : Votre besoin d’utiliser des caméras en milieu de travail et les attentes raisonnables de l’employé à l’égard de sa vie privée. Si les attentes raisonnables de l’employé n’ont pas été respectées, le tribunal vous tiendra probablement responsable.