Moderne et innovante, la box 4G constitue à ce jour la solution la plus utilisée pour accéder à la connexion internet. Elle permet de connecter tous les équipements à internet via le réseau 4G même si elle n’est pas accessible à tous. Découvrez ici le mode de fonctionnement et les conditions d’accès à la box 4 G.

Box 4G : comment fonctionne-t-elle ?

Par définition, la box 4G est un boitier fixe qui utilise le réseau mobile d’un opérateur mobile afin de le transformer en wifi haut débit dans votre maison (ou entreprise). Elle renferme une carte Sim data et des antennes lui permettant de se connecter au réseau LTE ou 4 G. La Box 4G se comporte donc comme un routeur. Pour la faire fonctionner, il vous suffit de la brancher sur une prise du secteur. Vous pourrez ensuite l’allumer et connecter l’ensemble de vos appareils pour naviguer en très haut débit.

Pour utiliser la box 4G, vous aurez également besoin d’un abonnement. Il s’agit le plus souvent de formules annuelles ou mensuelles proposées par un opérateur qui vous permet d’avoir un accès à internet contre une rémunération. Cela peut être en illimité ou avec un nombre limité de giga-octets. Toutefois, pour en profiter pleinement, il est nécessaire de réfléchir longuement à quelle box 4G choisir avant tout achat.

Box 4G : qui peut en profiter ?

Malgré sa grande utilité, la box 4G n’est pas accessible à tous. Pour en bénéficier, vous devez être sûr que votre logement y est éligible. En effet, l’offre box 4G s’adresse aux foyers ou entreprises localisés dans des régions bénéficiant d’une connexion internet faible avec la box traditionnelle. Dans le même temps, il est nécessaire que la couverture mobile 4G soit assez grande dans ladite zone.

Autrement dit, pour être éligible à l’utilisation d’une box 4G, il faut être situé dans une zone couverte pour une antenne 4G activée. Il est donc nécessaire, voire indispensable, de passer un test d’éligibilité avant de faire votre inscription.

En somme, la box 4G, bien que très utile, ne peut être utilisée par tous. Son fonctionnement nécessite la satisfaction de certaines conditions ; d’où la nécessité d’effectuer un test d’éligibilité.